Ce que je pense de moi

Ce que je pense de moi

Et me voici donc en train d'écrire mes pensées sur moi à 2H20 du mat un dimanche soir, alors que Lundi c'est la reprise des cours… Les mains gelées étant au centre de ma ville (1 Km de chez-moi) le long d'un fleuve… tiens??? Je vois la première voiture depuis que je suis pari en rollers… Je viens de parler avec une fille qui apparemment pense souvent de la même façon que moi, j'ai beau eut tenté de la piéger dans des questions à la "et toi?" alors que je n'avais rien dit, et celle-ci s'en sort bien… ce qui m'impressionne… comme quoi les gens peuvent être encor mieux que ce qu'ils ont l'air d'être…

Je vais entamer ma nième bière avant de commencer ceci… la bière symbolisant pour mon inconscient la tranquillité, je ne serai pas boire une bière étant énervé… j'en suis persuadé et je devrai me le prouver…

Me voici donc… je n'ai pas trouvé inutile de dire ce que j'ai écrit ci dessus, bien que n'étant qu'une sorte d'intro à ce que j'allais dire, n'était pas totalement lié à ce que j'allais dire plus loin, car elle exprime ma façon de penser du moment où j'écris de ce texte… On devine alors que je ne suis pas en rage, loin de là, je suis content… pourquoi content? C'est con, mais je ne sais pas… ou du moins… je ne le cherche pas à savoir, je le suis, un point c'est tout…

Cette personne qui m'a surpris aujourd'hui est dans ma classe en cours de communication… personne que je trouvais alors très peu prononcée, mais en fait, se donne l'impression d'être la personne peu réactive, mais réagie à mon avis beaucoup aux pensées des autres…

Tiens? On est presque à la pleine Lune… pas un seule nuage… à croire que la caricature du nord est fausse (sans blague!!! lol)

Cette personne fiat parti du cour qui m'a incité à commencer de perler de ces choses diverses et m'a incité à publier ces textes ou plutôt, à avant tout de les écrire et on de tenter de les retenir avec ma mémoire de me**de. Elle y a pourtant contribué involontairement, j'avais écrit sur un coup de tête "le bus" et je l'ai dit en cour, car il fallais parler de tout est de rien… La réaction des autres m'a marqué, surtout de cette personne et je me suis lancé, me voici donc…

Pendant ce cour, j'ai appris que je ne voyais apparemment pas les choses de la même manière que les autres… bien plus radicalisme, chose dont je me doutais à peine, je remarque que je suis loin, non pas d'être comme les autres, car je ne suis pas le seul à voir les choses de cette manière, mais je suis unique, comme tout le monde, mais sûrement pas dans la moyenne, loin de là…

Tout ça pour dire que lors-ce que le prof de communication nous a demandé de dessiner notre enfance, j'ai constaté encor plus que la base de mes idées devait être basés sur ça…

Chaque élève a représenté un ballon de foot, un avion pour symboliser les voyages, des personnes symbolisant les amis, la famille, la maison, tout ces dessins représentant le bonheur…

Autant, ma feuille était divisé en 3 parties: le début, les autres ne m'appréciant pas, mes parents me soutenant, la 2eme partie mes passions et leurs évolution, avec l'évolution au fur et à mesure du temps (l'informatique en dernier donc) et un allé/retour vers cette partie, les autres me refusant, je me ferme sur moi-même, comme on dit, les enfants sont cruels, ils ne savent pas se retenir… puis dans mon dernier tiers moi, avec mon envie de grandir et le rejet des autres, puis un blanc… ce que je veut en retenir. J'envoi chiez ces autres en me disant "ils n'avaient qu'a pas me traiter comme ça à l'époque"… Réaction bien radicale, mais réelle et je reste dans cet esprit là, ceux qui ne m'apprécient pas, qu'ils aillent se faire fout** en restant très polit comparé à ce que j'en pense.

Avant, j'avais honte de mon passé, de mon rejet des autres, de mon enfance que j'ai symbolisé par un blanc total, car je ne veut pas penser à cette époque…

Sur les 15 dessins, j'était apparemment le seul ne cherchant pas à me rappeler de mon enfance, la "plus belle partie de notre vie" selon pas ma lde gens… apparemment, je ne serai pas du même avis…

Je ne chercherai pas à parler de ces moments que je n'ai pas apprécié, je me contentera ide dire que j'ai été pris pour un con pendant des années, et que je m'exprime actuellement en disant "chacun son tour" et appréciant le fait de ne pas apprécier les autres (sadique)

Depuis quelques années (mes 14ans), j'ai constaté qu'il était simple de se faire apprécier des autres, de se faire passer pour qui on veut… J'ai même été une Racaille pendant quelques mois, mais cela a été mon rôle le plus con et irréel de mes pensées. J'ai fait un peu de tout… l'insociable, le sociable, celui qui casse tout le monde, celui qui cherche à aider les autres, le pas con, le con… tout cela a donné quelques réaction personnelles tel que "on peut fait croire ce que l'on veut"

Depuis ces années cis, je joue souvent un rôle différent… je suis déçu de cette année, je n'ai pas tenu mon rôle d'informaticien fou à fond… je reste peut être une référence dans l'extravagant, mais pas assez selon moi…

Je trouve que je suis de plus e plus sadique, que je herche à manipuler les gens, et je le dit comme ça, car je m'en moque… tout comme je me moque de la majorité des gens en écrivant ces textes, en espérant que certains m'approuvent quand même…

Je cherche dont à me faire connaître et différencier… sans pour autant me donner un rôle, je ne fait pas mon taré insociable en écrivant ceci, je fais e que je crois être réellement… dur de savoir à force qui on est, et je ne sait pas qui me connaît le mieux, ce n'est peut être pas moi…

Je suis donc à part mes réaction vis-à-vis des autres pas forcément sympa, car je cherche à tirer profil des gens souvent, sans dépasser les bornes de l'immoralité selon-moi, je reste qu'un voyant peu ses dits "amis" car bien que je pense en avoir, je ne les vois jamais, GRAND solitaire que je suis… J'ai une copine depuis près d'un an, il m'est dur de rester avec par habitude de solitude, il me serai impossible de sortir avec si je ne l'aimais pas…

On me trouve des fois dragueur, apparemment car je suis sympa d'apparence avec les gens, je m'amuse à me faire aimer peut être? Car je reste fidèle… Et il n'est pas mon but de me faire ma liste d'attente…

Je suis autonome, pas toujours sympa, une "boulle de nerfs" selon pas mal de personnes, ce que je trouve vrai, dû à ces conneries d'énervement dû aux gens, si je n'avais pas mon siège d'ordi fait pour éviter le mal de dos, je galèrerai à marcher… (tendus d'une force ENORME selon des gens pourtant habitués, les médecins arrivent même à me demander de détendre mon muscle pour une piqûre alors qu'il l'est déjà ,et aient peur de casser l'aiguille dans mon épaule, pourtant détendue…)

Je pourrai dire aussi de moi-même que je suis un chieur sur pas mal de points, mais je ne crois pas abusivement…

Je pense aussi me moquer pas mal de ce que les gens peuvent penser de moi, même si cela a des limites…

Je reste, à mon avis pas mal réservé et peut être plu sympa que je pense l'être… en fait, je pense mal m'estimer…

Je crois et j'espère être différent des autres et marquer les gens, ce que je crois réussir.

Je ne sait pas ce que je peut dire de plus…

Je sais que je cherche à faire pitié aux gens, car cela marche bien, mais je n'attends pas grand-chose d'eux…

Si je devais dire 3 mots que je pense me caractériser, je dirai peut être "Chieur, extravagant et réservé"

Voilà ce que je pense de moi…

NB: Je n'aime pas dire, penser ou comparer ce que je pense des gens, il est donc un grand effort de le penser sur moi-même…

J'ai réagis après avoir éteint mon PC portable que j'avais oublié de dire certaines choses... bon... il est un peu 4H20 du mat, mais c'est pas grave...

J'ai oublié de dire que j'adorais particulièrement la nuit... si mes parents ne sont pas là et que je n'ai pas d'horaires à respecter, je ne vis presque que la nuit... je me couche dès que le soleil se lève.

La nuit représente pour moi la calme, la solitude, ce qui est une chose que j'adore.

Voilà la fin de la chose oubliée...