Comment je pense sur les gens que je cottoient

Comment je pense sur les gens que je cottoient

Je ne sait pas encor comment va s'intituler ce texte en fait… je l'appellerai plus tard…

Je trouve assez étrange…

Lors-ce que je parle aux gens, j'ai l'habitude de faire mon tout gentil, tout mignons (sauf certaines exceptions) sauf quand j'apprécie pas la personne ou que je la connaît de trop… je pense qu'il serai possible qu'énormément de gens fassent la même chose, mais peut-être pas aussi contrasté…

Je leurs parlent, je suis gentil avec eux, je fais ce que je dit, je ne met pas, comme d'habitude, mais derrière ça, j'en ai rien à foutre d'eux, je peut les enfoncer (même si je le dit rarement), ils m'importent peu…

« Tu t'est cassé un bras ?..... C'est con hein ? »

Voilà ce que j'ai l'impression de penser derrière…

D'habitude, lors-ce que je joue un rôle, je le joue à fond (pour dire, j'arrive même à oublier la vérité moi-même, au moins, je suis convaincant, même moi je le pense…)

Je parle à la personne, j'ai l'impression de bien l'aimer, je pars, et là, je reviens à mes idées habituelles « il est toujours aussi con lui ! »

Il m'arrive même ne ce moment d'aller voir une personne par intérêt personnel… Voir comment elles (c'est deux filles) vont réagir, je ne les apprécient pas, mais je suis gentil avec elles… Assez Sadique…

Ça, ce sont les gens que je n'apprécient pas où je le cache.

Les gens que je n'apprécie pas où je ne me fais pas passer pour un gentil, pas la peine de l'expliquer, ça va un peu vite… et c'est banal…

Pour les gens que je connaît que je connaît et qui me connaissent suffisamment, je me demande si je change ne fonction du temps, car j'ai tendance à changer de personnalité tous les ans scolairement afin de trouver un « perso » que je trouve plus sympa que je suis en train d'affiner…

Pour la majorité des autres gens, je suis quelqu'un de sympa, prêt à aider pas mal de gens, surtout des filles (ça m'énerve à ce point en plus)

Et j'attrape souvent des coups de cœurs pour une fille ou une autre… (Je ne parle pas d'amour)

C'est-à-dire que je vais être hyper sympa avec elle, et ne sachant moi-même même pas pourquoi…

Il m'est même déjà arrivé à parler avec une fille, normalement, à quasiment l'enfoncer puis revenir sur ma décision et avoir un coup de cœur pour elle et devenir hyper sympa.

Actuellement, je suis comme ça avec plusieurs personnes, j'apprécie être sympa, même si je trouve que ça ne correspond pas tout à fait à me personnalité (quoi que … je ne sait moi-même pas à quoi ressemble ma personnalité).

En fait, ce sont même avec ces personnes que je me sent le mieux… On découvre pas mal de choses sur d'autres personnes, qui est qui, qui est VRAIMENT qui, on voir d'autres manières de voir les choses, et si la personne n'est pas assez intéressante, de toute façon, on ne lui parlera plus…

Je n'arrive toujours pas à comprendre pourquoi je suis aussi sympa avec certaines personnes, même sans raisons, et chieur avec d'autres, sans raisons non plus… D'où mon interrogation et l'écriture de ce texte…