Les comparaisons

Les comparaisons

NB de 2012: Si je n'ai pas été assez clair (car ça m'a fait rire quand je lai relu), ce texte a été écrit lors de l'épreuve de philosophie lors de l'un de mes (4) passage du bac. Ça montre mon stress lors des épreuves... Je ne sais plus si j'ai eut le bac cette année là ou s'il ne s'agissait que d'un passage forcé.

Le 12/06/06

BAC Philo (en candidat libre), marre de dormir.

Et cela fera un texte de plus à recopier sur l'ordi ! Pas pratique, mais bon, vu qu'il reste 30 minutes, voilà…

 

Je voulais écrire ce que je pense des comparaisons soit que l'on veut faire, soit que l'on dit impossibles.

Avant tout, je voulais dire que selon moi, un bon nombre de choses comparées à deux moments différents donnent un résultat différent, donc on doit en tenir compte. Un exemple, il fait très chaud, vous êtes devant votre PC, personnellement, entre une bière blanche et de l'eau, le choix est vite fait !, la bière de toute évidence. Par contre, si je fais du rollers et que je fais une petite pause et que je vais repartir, je pourrai dire que je préfère l'eau à la bière. Les comparaisons entre deux choses varient donc de plusieurs paramètres, tel que comme je l'ai dit à « j'aime, je n'aime pas », si on compare, par exemple une tomate cuite ou crue, elles sont différentes.

 

Ensuite vient un autre problème, les choses qui n'ont pas a être comparés, un exemple qui est rarement comparé : Demandez à un père lequel de ses enfants il préfère, la réponse est très souvent « tous » ou « sans différences ». Je suppose que cette réponse est fausse, il y a forcément des préférences, mais pourquoi la rechercher ? Il n'y a aucun intérêt, on les a tous désirés et eut en théorie, on les a et on ne peut les faire disparaître en revenant sur ce choix. Personnellement, je refuse de comparer les gens, je sait que j'estime mieux certaines personnes que d'autres sans chercher a les comparer, je peut estimer un classement entre certaines personnes, je critique aussi les gens, les points que j'apprécie et que je n'apprécie plus, mais je refuse de les comparer, donc bon nombre de mes amis sont situés au même niveau d'estime.

Certaines choses peuvent quand même être comparés à juste titre, tel que par exemple un degré d'alcool entre deux bières et non d'en comparer leurs effets.

Donc bon nombre de choses ne peuvent être comparés à moins d'en définir les conditions, faut t'il encor pouvoir moralement les comparer.